Démarches avant l'intervention : Chirurgie des paupières

CHIRURGIE DES PAUPIERES
Consultez le dossier complet
Les démarches avant l’intervention

La consultation avec le chirurgien

La première consultation est essentielle pour que le ou la patient(e) puisse expliquer ses attentes.
Le chirurgien est à l’écoute des motivations psychologiques, esthétiques afin que s’établisse une véritable relation de confiance et de compréhension mutuelle.

Le chirurgien interrogera le patient sur son passé médical et évaluera également sa condition physique et psychologique. Cette étape est primordiale dans la mesure où le chirurgien pourra opérer son patient dans des conditions de sécurité optimale.

Ensuite, il réalise un examen minutieux des paupières afin d’orienter son patient vers tel ou tel acte de chirurgie.
Au niveau des paupières supérieures, il faudra apprécier la présence et la quantité de l’excès cutané. Il faudra également rechercher s’il y a présence de petits amas graisseux en faisant des petites pressions sur le globe oculaire.

Au niveau des paupières inférieures, le médecin commence par apprécier l’aspect fripé de la peau, l’excès cutané, s’il y a une présence de poches sous les yeux. Pour cela il exerce soit une pression sur le globe oculaire soit il demande au patient de diriger son regard vers le haut.
Afin de prévenir de tout risque d’ectropion (éversion de la paupière), la tonicité de la paupière inférieure devra être évaluée en la tirant légèrement vers le bas. Une paupière tonique reprendra immédiatement sa place.

Lorsque le patient présente des poches sous les yeux, il faudra apprécier la taille et l’importance de ces poches par un simple toucher.

Il faut également s’assurer que le patient ne présente aucun problème oculaire. En effet, si le patient, souhaitant une intervention au niveau de ses paupières, présente un problème médical au niveau de ses yeux et/ ou de sa vue, il lui sera prescrit une consultation ophtalmologique avant tout intervention chirurgicale.

Ainsi, le bilan préopératoire va permettre au chirurgien d’apprécier deux éléments fondamentaux dans l’appréhension de la chirurgie des paupières. Il va, d’une part, estimer l’excès de graisse, qui fait « la poche » au niveau de la paupière inférieure.
Il va, d’autre part, apprécier l’importance ou non des excès cutanés des paupières supérieures et inférieures (replis de peau pouvant aller jusqu’à dépasser les cils, parfois au point d’altérer le champ visuel au niveau des paupières supérieures et par l’apparition de sillons marqués au niveau des paupières inférieures).

L’ensemble de ces examens permettront au chirurgien de définir les possibilités offertes par la chirurgie esthétique afin de répondre à la demande de son patient. C’est ainsi que le chirurgien va choisir entre la blépharoplastie des paupières supérieures, la blépharoplastie des paupières inférieures ou la blépharoplastie des quatre paupières.

Le chirurgien, en fonction de la demande de son patient, peut décider de proposer la blépharoplastie des paupières en intervention isolée ou associée à d’autres techniques.

En effet, si le patient ne présente qu’un excès cutané ou encore des poches de graisse sous les yeux, alors le chirurgien proposera uniquement une chirurgie des paupières.

Cependant, si le patient présente d’autres disgrâces à corriger, alors la blépharoplastie pourra être associée à d’autres techniques de chirurgie esthétique (lipofilling, lifting…) et/ou de médecine esthétique (injection de Botox, d’acide hyaluronique…).

En fonction de l’importance de l’excès cutané et des poches sous les yeux, le chirurgien vous proposera soit une chirurgie esthétique classique soit une chirurgie esthétique au laser, qui permettra une rétractation cutanée et un relissage des rides sans avoir recours au bistouri.

Le chirurgien pratiquera un bilan photographique du patient afin de pouvoir objectiver l’amélioration finale.

Au cours de ce premier rendez-vous, le chirurgien expliquera précisément les gestes chirurgicaux et les risques et les attentes d’une blépharoplastie.

Enfin de ce premier rendez-vous, le chirurgien vous remettra des documents écrits obligatoires :

  • Un devis contenant les qualifications du praticien, le lieu de l’intervention chirurgicale et ses autorisations à pratiquer la chirurgie esthétique, les références de son assurance professionnelle et le prix de l’intervention.
  • Un consentement mutuel éclairé qui doit reprendre les différentes modalités de l’intervention (mode opératoire, anesthésie, risques et suites opératoires, résultat à attendre…).
Après une période légale de réflexion de 15 jours, une date d’intervention peut être fixée. Une consultation de pré-anesthésie sera alors indispensable au minimum 48 heures avant l’intervention ainsi qu’un bilan sanguin.



La consultation avec l’anesthésiste

Un bilan préopératoire sera réalisé conformément aux prescriptions.

Le médecin anesthésiste devra être vu en consultation 48 heures minimum avant l'intervention.

La consultation d'anesthésie a 3 objectifs :

  • Évaluer le risque opératoire.
  • Prescrire les examens préopératoires éventuellement nécessaires.
  • Prévoir la préparation du patient et sa prémédication.
Le médecin anesthésiste vous questionnera sur votre état de santé, vos antécédents médico-chirurgicaux (hypertension artérielle ou allergie…) et sur les médicaments que vous avez l'habitude de prendre. Une pause dans la prise d’anticoagulant est décidée avec le cardiologue du patient qui aurait un tel traitement.

Il vous interdira de prendre des médicaments anti-inflammatoires ou à base d'aspirine quatre jours avant et après l'intervention car ces médicaments favorisent les saignements et peuvent compliquer les suites opératoires.

La méthode que nous utilisons au sein de la Clinique Mozart est la diazanalgésie. Cette dernière est peu utilisée en France, mais bien répondue Outre-Atlantique. Elle consiste en l'injection intraveineuse de produits sédatifs (procurant une relaxation profonde équivalant au sommeil) et analgésiques (supprimant toute douleur). Cette "relaxation profonde" permettra de réaliser une anesthésie locale longue durée de façon totalement indolore.

Le caractère longue duré de l'anesthésie locale permettra un réveil progressif sans à-coup douloureux en quelques heures. La plupart du temps l’intervention de blépharoplastie est pratiquée en mode ambulatoire avec un retour au domicile en fin d’après midi.


Dr BOUCQ, spécialiste médecine et chirurgie esthétique à Nice.
Docteur Denis Boucq - Clinique Mozart : 17 bis, avenue Auber - 06000 Nice
Tél. : 04 93 82 82 00 - Port : 06 31 22 88 44 - contact@denisboucq.com