Suites opératoires : Liposuccion

LIPOSUCCION
Consultez le dossier complet

Les suites opératoires

Après une lipoaspiration, le temps de récupération est proportionnel à la quantité de graisse retirée.

Cette opération n’est pas classée dans les opérations douloureuses, mais chaque personne réagit et ressent différemment la douleur.

Il n’est donc pas possible d’édicter des règles générales mais disons qu’en moyenne, la première nuit peut nécessiter des médicaments antidouleurs du type cachet ou suppositoire, mais rappelons que grâce à l’anesthésie locale longue durée qui dure une douzaine d’heure, le réveil des tissus est très progressifs et sans "à coups douloureux".

Les zones aspirées présentent une gêne douloureuse à la pression assez marquée pendant quatre à cinq jours et beaucoup moins marquée les quinze jours qui suivent.
La marche et la position assise sont plus ou moins affectées suivant la quantité de graisse aspirée et la surface des zones traitées pendant trois à sept jours.

C’est la prise de position lors de la station couchée dans le lit ou assise dans une chaise qui engendre une gêne douloureuse. Une fois installé dans la position, la douleur disparaît.

De petits défauts cutanés peuvent être visibles durant les premiers mois de l’intervention. Ils sont transitoires et correspondent à la rétraction cutanée, c’est-à-dire, à l’adaptation de votre peau à vos nouvelles formes.
Une insensibilité cutanée, ou, moindre, une sensation anormale au toucher des zones aspirées, est de règle et la récupération peut prendre quatre à six mois.

La palpation d’induration (zone plus dure) dans les régions traitées peut survenir. Elle correspond à la palpation d’hématome (collection de sang durci dans les tunnels d’aspiration en voie d’autodigestion par votre organisme). Ces hématomes se résorbent seuls en six semaines environ. Les ecchymoses (coloration bleue de la peau) disparaitront spontanément en 3 semaines environ.

Elles peuvent par l’effet de la pesanteur atteindre des zones déclives qui n’ont pas été aspirées. Pas de panique si cela survient.

Ce sont ces ecchymoses qui contre indiquent toute exposition au soleil pendant 2 mois et avec écran total les 2 mois suivants pour éviter la transformation de l’hémosidérine ayant infiltré la peau même si l’ecchymose ne se voit plus qu’en tâches cutanées qui persisteront parfois plus d’un an.

La reprise des activités quotidiennes est très rapide. En effet la personne ayant subi une liposculture peut prendre une douche dès le lendemain de l’intervention et un bain après 8 jours.
On peut bouger, marcher dès le lendemain. Enfin la pratique d’un sport est possible à partir de la troisième semaine suivant l’intervention.


Dr BOUCQ, spécialiste médecine et chirurgie esthétique à Nice.
Docteur Denis Boucq - Clinique Mozart : 17 bis, avenue Auber - 06000 Nice
Tél. : 04 93 82 82 00 - Port : 06 31 22 88 44 - contact@denisboucq.com